Les Ferias Andalouses


Feria de Jerez de la Frontera, Cadix

Feria de Jerez de la Frontera, Cadix

Les ferias font l’un des charmes d l’Espagne. CEs grands rassemblements festifs et massifs qui rythment les saisons sont particuliérement ancrés dans la aculture andalouse. En témoigne un calendrier annuel plutôt très chargé en ferias. C’est la feria de Séville, féte magique et mythique, qui donne le coup d’envoie des hostilités en avril. Ce rendez-vous sévillan marque, en effet, le début de la saison des ferias et fêtes en Andalousie. Période qui s’étale  copieusement jusqu’à la San Lucas de Jaen en octobre. Chaque feria s’articule autour d’éléments locaux caractéristiques et de traditions ancestrales.

Globalement, tauromachie, art équestre, religion, gastronomie, musiques et fiestas endiablées composent ces grands moments de retrouvailles annuels. A Séville, la feria d’avril se célèbre aprés la semaine sainte. A cette occasion, Séville construit, dans la zone sud de la ville, près du quartier de Los Remedios, une éphémère ville de casetas de cois et de toile accueillant comités d’entreprises, partis politiques, associations religieuses. A chaque nouvelle édition, c’est un peu la campagne qui vient à la ville. La fête conserve son caractère champêtre et la saveur du cortijo (ferme andalouse). Quant à la Real Maestranza de Caballeria (les arènes), c’est  le point de passage  obligé de tout aficionado. Taureaux et chevaux sont le grandes vedettes de ces moments de liesse. D’ailleurs, tous les matins lors de la « promenade des chevaux », les Sévillans, vêtus de costumes typiques, parcourent à cheval ou ou en attelages les rues du Réal de la feria à l’ombre des orangers en fleur. Les chevaux sont superbes et les robes andalouses multicolores voltigent au son des sévillanes, chansons typiques qui résonnent dans toutes les casetas. Le soir, les participants chantent et dansent jusqu’à l’aube. La feria à la mode andalouse est aussi l’occasion de boire jusqu’à plus soif le manzanilla de Sanlucar de Barrameda, les finos et vins de Xérès et ceux, par exemple, de la zone du Condado (province de Huelva). Chaque commune andalouse, ou presque, possède sa feria, avec son folklore, sa foire, sa fête foraine et ses feux d’artifices. La feria de Cordoue (dernière semaine de mai, réputée pour ses éclairages colorés, ainsi que pour ses concours de chants et danses flamenco) ou celle de d’été de Málaga (mi-août, connue pour sa grande convivialité et sa capacité à intégrer tous les participants) valent notamment le déplacement. Pour ces ferias, n’hesitez pas à réserver au plus vite vos hébergements (une epoque où les tarifs sont souvent, hélas, prohibitifs) et à preparer vos plus beaux atours…

Une réflexion sur “Les Ferias Andalouses

  1. Les ferias sont effectivement des événements à ne pas rater quand on passe quelques jours en Andalousie ! Les Espagnols ne manqueraient ces fêtes pour rien au monde. Malgré tout, on sent que les traditions perdent de leur importance dans certaines localités. Dans la province de Cordoue par exemple, il devient rare de croiser des personnes en tenues traditionnelles lors des férias…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s